Sélectionner une page

AR MOR

(la mer)

Une première coproduction
d’initiative bretonne,
voie d’accès de la culture bretonne
au grand écran par
le retour des capacités de réinvestissement.

Philippe by Spadem

• Depuis plus de 20 ans déjà, l’Irlande, le Pays de Galles et l’Ecosse ont développé un véritable secteur économique audiovisuel (CINE/TV/DVD) à partir de grands films qui auraient pu être tournés en Bretagne ou dont elle a l’équivalent.

• Il appartient aux bretons, comme à chaque culture, de produire leurs propres sujets et d’afficher, eux aussi, l’image de leur région sur la scène internationale comme M.PAGNOL l’a fait pour la Provence (sans qu’elle soit pour autant suspectée d’indépendance !)

• Le cinéma relève de l’économie privée ;un film est une création de libre inspiration que le producteur doit préserver de toute arrière pensée politique ou commerciale.

• Il lui faut donc financer de manière indépendante la mise en forme de son projet pour obtenir le concours financier des investisseurs de l’audiovisuel en France ou à l’étranger (CINE/TV/DVD)

• Légitimation culturelle, force de lancement, le public de la communauté celtique est nécessaire au développement comme à la pérennité économique d’une expression cinématographique de la culture bretonne.

• Seule une production indépendante, clairement identifiée comme telle en Bretagne, lui garantira l’authenticité culturelle qu’il exige et surtout amorcera une expression cinématographique libre et variée par le retour des capacités de réinvestissement. Celles-ci échappent actuellement à la région s’agissant de productions extérieures qui tournent en Bretagne pour ses décors, jamais pour ses sujets (elles n’y ont révélé aucun talent).

• Avec AR MOR sur le milieu de la pêche bretonne au large, dont le potentiel international est déjà établi, les films Kermorvan s’inscrivent dans cette perspective.

• Nous sollicitons le concours de particuliers attachés à la région, sous la forme d’une souscription (avec intéressement) pour finaliser AR MOR et en maintenir le tournage en Bretagne.

Loïc HASCOET